casse automobile

Quel est le rôle d’une casse automobile ?

Les véhicules épaves sont des éléments potentiellement toxiques pour l’homme et l’environnement. Pour cette raison, lorsque votre voiture est endommagée et irréparable, vous pouvez la confier à un établissement spécialisé, en l’occurrence la casse automobile. On vous explique dans cet article, les fonctions assignées à ces cimetières de voitures.

Achat et revente des pièces détachées

En France, les centres VHU (Véhicules Hors d’Usage) sont des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE). Plusieurs conditions sous-tendent l’ouverture de ces établissements. La casse automobile doit par exemple, disposer d’une superficie supérieure à 100m². Lorsque votre véhicule est déclaré techniquement irréparable, il se peut qu’il contienne encore des pièces en parfait état. Dans ce cas, les centres VHU se proposent généralement comme acheteurs.

L’idée pour ces épavistes est de recycler les pièces et les revendre soit à des professionnels de l’automobile, ou à des particuliers : c’est le principe de l’économie circulaire. Sachez que, le siège, le capot et le moteur, sont des constituants de l’épave de voiture, ayant une valeur marchande intéressante. Pour obtenir les services offerts par une casse automobile, faites un tour sur les moteurs de recherche, et prenez rendez-vous avec l’un de ces établissements spécialisés. Un partenariat gagnant-gagnant en perspective vous attend. Par mesure de sécurité, les pièces destinées à la revente sont testées par une équipe d’experts.

casse automobile

La dépollution de l’épave

L’obtention d’un agrément d’État, d’une validité de 6 ans, est l’une des conditions majeures pour l’installation d’une casse automobile. Selon l’article R. 322-9 du code de l’environnement en France, le liquide de frein, l’huile à moteur pour ne citer que ceux-là, sont des éléments de l’épave de voiture qui doivent être détruits. À cette fin, les établissements VHU disposent du matériel nécessaire pour retirer ces produits toxiques, et éviter leur infiltration dans le sol. Certains liquides, présumés dangereux, sont envoyés dans les filières spécialisées pour le recyclage. Car les fluides du véhicule hors d’usage sont nocifs pour l’environnement. Pour cela, les centres VHU doivent prévoir des emplacements imperméables, avec des dispositifs de rétention de produits pétroliers. Mais aussi, des conteneurs appropriés pour le stockage des batteries, et des huiles extraites des épaves.

La destruction de l’épave

Les casses automobiles sont habilitées pour procéder à la démolition de l’engin. La procédure est gratuite dans le cas où le véhicule possède encore un moteur en bon état. Toutefois, vous devez prévoir 50 euros pour le remorquage. Ces centres disposent de presse hydraulique permettant de découper en morceaux, puis de compacter l’épave. L’objectif est de faciliter son transport vers le broyeur. A ce niveau, grâce aux marteaux de la machine, le véhicule hors d’usage est broyé physiquement. De même, la carrosserie est transformée pour un usage ultérieur dans l’industrie. Les métaux résultant seront quant à eux, envoyés dans les fonderies. Après démolition, une déclaration de destruction est envoyée à la préfecture pour supprimer l’immatriculation de la voiture. Sachez que pour la destruction de votre voiture, vous devez remplir un certificat Cerpa 15776, adressé à la préfecture de votre lieu de résidence.

C’est un délit réprimé par la loi, que d’abandonner votre véhicule en fin de vie n’importe où. Les casses automobiles sont en mesure de s’occuper de la destruction des véhicules hors d’usage conformément à la règlementation en vigueur.